Interview François Gigan, Président du CRC IDF

François Gigan, le nouveau président du Comité Régional Course Ile de France, a accepté de répondre à nos questions suite à son élection.

François, qui es-tu ?

Je suis discret par timidité, respectueux, droit et honnête mais aussi un battant, unique, insoumis voire rebelle…

Verseau, j’aime à transmettre mes connaissances à qui le demande, mais ‘Buffle Chinois’ je sais être aussi têtu que je peux être travailleur.

Sportivement, j’ai pratiqué différents sports (gymnastique, tir sportif, …). Toujours à de bons niveaux avec le plaisir de la compétition et avec une réelle implication personnelle (arbitre, encadrant ou dirigeant). J’ai été amené à changer au gré des événements de la vie.

Professionnellement, je suis un ex-ingénieur en micro-électronique et informatique. Je suis devenu artisan ébéniste, à mon compte, pour sortir des entraves de la hiérarchie ‘incompétente’ et inhumaine.

J’ai été catégorise « d’électron libre » car je ne suis pas comme un mouton et ressemble plus à un bélier face à l’injustice et la bêtise humaine.

Depuis quand es-tu dans le roller de vitesse ?

1995 : sur les bancs de l’école (supérieure), un catalogue Décat. Roller dans les mains, mon voisin d’amphi me propose une paire de patin de vitesse. Quelques tours au polygone de Vincennes, puis un marathon de Paris avant les coureurs avant d’apprendre que le France Piste à lieu à côte de chez moi.
Je m’inscris au club de Villeparisis en septembre avec l’envie de participer aux compétitions… Tout est parti de là !

Juge. Comment devient-on juge ?

J’arrive dans le monde du roller de course à 22 ans. Je n’y connaissais pas grand monde. Entre mes courses, je m’ennuyais.

Les gens en blanc au milieu ont l’air d’avoir de l’activité.
Par l’intermédiaire d’une maman de patineuse du club, je suis présenté à Martine Campoy. Puis, d’étapes en étapes, poussé par Claude Fournier, on devient juge International.

Quels sont tes objectifs en tant que président du CRC IDF ?

On pourrait résumer à « Continuer de faire avancer le roller de vitesse dans la région et notre région face aux autres ligues. »

Depuis les championnats de France Piste 2012, on sent une volonté d’avancer ensemble.

Il y a une dynamique qui s’est mise en route, il faut la conserver et l’entretenir.

Je souhaite profiter de cet élan pour que tous le monde en profite ( les clubs, les entraineurs et les patineurs ) en facilitant la transmission des connaissances des ‘anciens’ et des propositions des ‘nouveaux’.

L’avenir du roller de vitesse en IDF ?

Le roller de vitesse en IdF va assez bien, au vu du nombre de jeunes dans nos challenges. Mais, les différences de niveau sont visibles et peuvent en décourager plus d’un.
Il est plus plaisant d’être dans le peloton que de se faire distancer trop rapidement. Je connais. Je l’ai vécu.

Il y a aussi les ‘grands’ qui souffre de trop peu de manifestation.
En hiver, les grands n’ont que peu de compétitions faute de salles assez grandes. De plus, les manifestations en extérieur ont tendance à disparaitre d’année en année.

Il va donc falloir trouver la bonne alchimie pour chacun.

L’avenir de l’équipe régional ?

Pour les équipes régionales, nous devons repartir de peu car chaque équipe doit compter 3 patineurs et le niveau de nos coureurs est assez disparate pour ne pas nous faciliter la tâche.

Eric Soteau s’est propose pour offrir ces connaissances d’entraineurs lors des stages régionaux aux patineurs et entraineurs qui le souhaite pour remonter le niveau de base de nos jeunes afin de retrouver des pelotons groupes… et en sortir des équipes homogènes.

je suis serein sur cette phase, en comptant sur les entraineurs pour prendre toutes les bonnes propositions d’Éric et en faire profiter tous les jeunes de leurs clubs.

Quelque chose d’autre à ajouter?

Je suis le président du Comité Régional Course Ile de France. Mais, je ne pourrais rien faire tout seul.
Le roller de vitesse dans la région est l’affaire de tous, clubs, entraineurs, patineurs, parents et bénévoles.
J’espère que tous ensemble nous ferons avancer notre discipline.

Roller91.fr remercie François d’avoir accepté de réponse à nos questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*